Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mes contes de fées

Réflexions pas très utiles

Publié le 27 Mars 2013 par BengiBerte in divers, réflexions pas très utiles, contes de fées, Disney, Ocelot, j'ai fait ça en deux secondes parce que je m'ennuyais

En ce moment, je vais souvent sur un site très intéressant, Le cinéma est politique. Ce site critique divers films de façon sérieuse et sans prendre de gants. Les auteurs ne font pas semblant d'aimer un film qu'ils n'apprécient pas pour telle et telle raison. En revanche, ils expliquent leur point de vue de façon très polie et argumentée, souvent drôle.

Parmi les films commentés par ces merveilleux rédacteurs, il y a des films pour enfants comme ceux de Michel Ocelot. Il y a aussi beaucoup de Disney: Mulan, Pocahontas, le Roi Lion... En lisant ces articles, j'ai eu soudain un regard différent sur des films qui m'ont fait rêver à une époque et qui, pour certains, me font encore rêver aujourd'hui. J'ai grandi avec Disney. Qu'en reste-t-il?

Mon premier souvenir, ce sont les extraits que la télé nous diffusait à Noël. J'adorais la scène où la marraine de Cendrillon transforme une citrouille en carrosse. Bibidi, bobidi, dou! Oui, je sais que le film est loin d'être moderne, que la princesse n'est pas vraiment le modèle féminin le plus positif qu'on puisse imaginer, mais la marraine, pardon! Il en faudrait une comme ça dans tous les immeubles...

Et aujourd'hui, je réalise que je n'ai plus huit ans mais les souvenirs restent! L'an dernier, j'ai écrit un conte de fées, inspiré par une idée qui m'est venue quand j'avais douze ans. Il fait dans les 80 pages et en le relisant, je me suis rendue compte que j'ai été bien plus influencée par Disney que je ne l'aurais cru. L'héroïne est une princesse, elle est gentille, naïve et un peu à côté de la plaque, c'est l'amie des animaux de la forêt, elle rencontre une fée toute de bleu vêtue ainsi qu'un prince charmant, et elle a une grosse crise de larmes à un moment. Ça fait plutôt vieux jeu, non?

Seulement, pour moi, les personnages les plus intéressants, ce sont les fées, pas les princesses. Les unes provoquent les changements, les autres se contentent d'attendre le prince charmant. Le conte que j'ai écrit reflète ma vision des histoires de mon enfance, à savoir que le personnage le plus intéressant, c'est parfois celui qu'on voit une ou deux fois tandis qu'un autre occupe le devant de la scène. Et si quelqu'un choisissait délibérément de passer à l'arrière-plan?

J'ai essayé en vain de faire publier ce conte. Je pense au financement participatif mais j'hésite encore. Ce ne sera peut-être pas plus mal s'il reste dans mon tiroir, quoique...

Je me demande à quoi ressembleront les contes de fées dans 10, 20 ou 50 ans. Peut-être que personne n'aura jamais entendu parler des miens, ce qui m'aura (peut-être) permis de rester modeste, après tout. Dans la vie, il faut garder les pieds sur terre. Peut-être que dans 20 ans, les princesses partiront pourfendre les dragons tandis que les princes tricoteront au coin du feu, qui sait? Ce serait vraiment réconfortant pour les petits garçons qui aiment les feux de bois.

Magiquement votre...

Commenter cet article